Accueil Contactez-nous English
 
 
Article de nouvelles

2015.12.10
Les prétentants aux titres 2016 de la LCC commencent à se séparer du lot

Après les 56 matchs qui ont été joués en trois jours du 3 au 6 décembre sur les sites de Surrey, C.-B., et de Markham, ON, chaque équipe des groupes 16U et 19U de la LCC a maintenant joué au moins trois parties et les équipes qui risquent de prétendre aux places lors des finales nationales commencent déjà à se dessiner.

Lors de l'événement des garçons 16 ans et moins à Surrey, le match le plus attendu du week-end était l’affrontement entre le Pacific Storm et l’équipe de la Saskatchewan. La Saskatchewan avait défait le Pacific Storm dans la finale de l’association de l’Ouest la saison dernière, en route vers une victoire du championnat canadien. Beaucoup anticipaient donc une rivalité similaire cette saison. La performance des équipes dans leurs matchs précédents n’a rien fait pour défaire cette impression puisque chaque équipe est arrivée devant l’adversaire avec un dossier invaincu. Pacific Storm avait une fiche de 5-0 et la Saskatchewan en était à 3-0, ni l’une ni l’autre des équipes n’ayant été sérieusement menacée lors de leurs rencontres précédentes.

Le match s’est mis en branle devant la plus grande foule de tout le weekend et bien que la Saskatchewan ait marqué le premier but, ce fut Pacific Storm qui s’empara du momentum en début de rencontre. Luka Maletic a fait le plus de dégâts pour l'équipe à domicile et la « Tempête » a pris d'assaut l’adversaire en créant une avance de 5-2. La Saskatchewan lutterait pour remonter dans le 2ème quart en capitalisant sur deux jeux de puissance et égalisant le pointage à cinq. Sandro Miletic redonnerait brièvement la tête au Storm, mais la Saskatchewan allait riposter en 14 secondes pour égaler la marque une fois de plus. Le Storm avait bien l’intention de faire flèche du dernier tir de la moitié du match, mais un changement de possession a généré un 2 contre 1 à leur désavantage et Callin Chimilar donnerait à son équipe de Sask une avance de 7-6 suite à un beau jeu de passes. La Saskatchewan a maintenu l'élan dans la 3ème période avec 2 autres buts dans les premières 2 minutes. Le Storm était maintenant à leur tour confronté à un déficit de trois buts et, tout comme la Saskatchewan en 2e quart, le Storm saurait utiliser ses équipes spéciales pour revenir dans le jeu. Un but de jeu de puissance et un tir de pénalité les rapprochèrent à un point d’écart en 3e période de jeu. Sur la possession suivante, Malachie Leclerc marquerait pour Sask et rétablirait l’avance de 2 buts. Le Storm ne pourrait se rapprocher davantage pour le reste du match, freiné par les trois buts de Leclerc (sur 4 marqués par Sask). La volée tardive de buts par Leclerc s’avéra donc trop difficile à surmonter par Storm et la Saskatchewan l’emporterait avec une victoire de 14-10. Bonne nouvelle pour les fans : il est bien possible que ces équipes se retrouvent nez à nez plus de 5 fois cette saison.

Dans la catégorie des filles 16U dans l’ouest, il semble bien que les championnes en titre de Fraser Valley seront difficiles à arrêter cette année. Fraser Valley a mené son dossier jusqu’à 6-0 à Surrey et a gagné chaque match par au moins 10 buts. Ramenant au jeu un grand nombre de son équipe gagnante de l’an dernier, Fraser Valley est solide dans les trois phases du jeu. L’attaque est dirigée par Kinga Wisniewska, Tanaya Makazu, Ava Morrant et Tianna Smids-Dyk mais l’équipe dispose aussi d’une profondeur de banc enviable, avec 12 joueuses différentes ayant marqué un but à Surrey ce week-end. La défense est peut-être encore plus impressionnante, puisque Fraser Valley n’a jamais laissé passé plus de 7 buts dans aucun de ces 6 matchs. La gardienne de but Gabby Mantyka joue certainement un rôle important dans ce faibles pourcentage de buts accordés, elle qui demeure toujours calme et sereine devant le filet. La saison est encore jeune et tout peut arriver mais ce serait toutefois une grosse surprise si cette équipe de Fraser Valley était absente des Finales de cette année.

Dans l’Est du pays, les équipes 19U de la LCC étaient réunies à Markham pour le premier week-end d’Association de la nouvelle saison. La catégorie des 19U féminines dans l’Est semble vouloir être la division la plus compétitive de toute la LCC cette année. Alors que les championnes canadiennes de CAMO de l'an dernier se sont séparées du peloton un peu et restent invaincu à 3-0, le reste de la division est une course à gagner entre toutes les autres équipes. Le parcours de fin de semaine de l'équipe du Golden Horseshoe fournit le meilleur exemple de cela. En six matchs de l'équipe ce week-end, elles ont battu deux fois Dollard par un but, perdu aux mains du Capital Wave par un but, égalisé St-Lambert, et ont également battu St-Lambert par quatre points. Leur seul match ayant été décidé par plus de quatre buts était leur défaite devant CAMO. Certains des jeux les plus passionnants de la LCC cette saison émergeront sans doute du groupe des femmes 19U de l’Est.

La dernière division à jouer ce week-end était les 19U masculins de l’Association de l’Est. Contrairement aux autres groupes en compétition dans lesquels les défenseurs des titres nationaux de l'an dernier montrent la voie, les hommes 19U de l'Est ont du sang neuf en tête de division. Les équipes de 5e place et de 6e place l'an dernier ont explosé à l'avant du classement. Les Golden Jets de Toronto ont terminé derniers dans l'Est la saison dernière avec 3 victoires en 26 matchs. Ils ont déjà doublé ce total en seulement 9 jeux. Les Jets ont une liste de joueurs extrêmement profonde et ont souvent une demi-douzaine de joueurs qui marquent plusieurs buts dans un match. Il y a véritablement trop de joueurs forts pour tous les citer mais il est noter que ce sont souvent Blake Carnevale et Alexander Bozzo qui mènent la charge pour les Jets. La seule équipe les Jets n’ont pas été en mesure de défaire encore est CAMO. CAMO siège maintenant à 5-0 pour la saison, incluant une paire de victoires au dépens des Jets. Felix Poliseno, Alexis Reiher, et Benjamin Lemay-Lavoie font souvent beaucoup de dégâts à l'avant, et il n’est facile de déjouer le gardien Luka Pejovic. CAMO peut certainement rivaliser avec les Jets au niveau de leur profondeur et nous espérons que ces deux équipes auront quelques autres joutes enlevantes à jouer cette saison.
 
 
Cette semaine dans la LCC
La division senior, la Ligue majeure de water-polo (LMWP) commence ce week-end(11-13 dec) à Toronto alors que toutes les équipes de l’association de l'Est vont converger vers l'Université de Toronto pour le week-end d'ouverture. 28 matchs seniors seront alors joué et les clubs jetteront un premier coup d’œil sur leurs potentiels concurrents aux Championnats canadiens seniors de cette année.

Veuillez voir le calendrier de la LCC pour l’heure et le lieu de tous les matchs.
 
 
 
 




 
Explorez Water Polo Canada
Bios d'Équipe Canada
Équipe nationale senior hommes
Équipe nationale féminine senior
Aperçu LCC
Survol du DLTA
Aperçu JAWP
À propos de Water Polo Canada
Répertoire
Historique du water polo au Canada
Foire aux Questions
Politiques et règlements
Dons
Assurance
Liens rapides
Devenez entraîneur
Partenaires voyages
Manuels, guides et règlements
Règlements fondamentaux
Guides d'utilisateurs de la base de données