Accueil Contactez-nous English
 
 
Article de nouvelles

2017.09.01
Water Polo Canada heureux d’annoncer le retour de ses entraîneurs

(Ottawa, ON – 1er septembre 2017) – Water Polo Canada (WPC) est fier d’annoncer le retour de l’entraîneur-chef de l’équipe masculine, Giuseppe « Pino » Porzio ainsi que Theocharis Pavlides, entraîneur-chef de l’équipe féminine. Les deux entraîneurs européens ont confirmé la prolongation de leurs contrats respectifs alors qu’ils guideront les équipes canadiennes vers Tokyo 2020.

Le plan continue d’évoluer alors que FINA n’a toujours pas dévoilé le processus de qualification pour les Jeux Olympiques de 2020. Basés en Europe, Porzio et Pavlides continueront de suivre le développement de tous les athlètes d’équipe nationale en collaboration avec les entraîneurs Brian Parillo et David Paradelo et sous la supervision du directeur Haute performance de Water Polo Canada, Jusitn Oliveira.

Expérience précieuse pour la jeune troupe canadienne

Après un été occupé destiné à la préparation et à la participation aux Mondiaux de la FINA à Budapest, Pino Porzio espère continuer le travail auprès de sa jeune équipe canadienne. Malgré une 15e place, l’équipe nationale masculine a connu de très bons moments dans le tournoi, notamment un match nul face au Monténégro lors du premier match. La saison internationale a certainement permis à l’équipe de gagner en expérience et de mettre en lumière plusieurs jeunes talents.

En repensant à la dernière saison, Pino Porzio souligne le renouveau au sein du programme masculin « Ce fut une saison importante pour l’équipe nationale, la première année du cycle vers Tokyo 2020. Le premier élément à considérer est certainement le renouveau et surtout le rajeunissement de l’équipe. Avec une équipe si jeune et avec peu d’expérience internationale, où plus de la moitié des joueurs ont participé à leur premier Championnats du monde, nous avons payé le prix de notre inexpérience ».

Porzio soulève aussi l’importance de la préparation « Nos trois semaines de préparation à Calgary ainsi que les tournois en Grèce, en Hollande puis en Hongrie ont été essentiels dans l’atteinte d’une condition psycho-physique optimale avant les Championnats du monde. Dans ces tournois de préparation, nous espérions perfectionner notre jeu en affrontant les meilleures équipes. Après le tournoi, l’équipe avait conscience de l’équilibre entre la défense et l’attaque. Les joueurs ont compris la différence d’intensité entre les tournois internationaux et les Championnats Canadiens, par exemple ».

L’entraîneur italien a aussi partagé son plan pour la prochaine année « Mon objectif pour la prochaine saison est d’élever le niveau de jeu, autant collectivement qu’individuellement, tout en comblant certaines lacunes déjà identifiées. » Il précise d’ailleurs certains points à améliorer « À l’aide d’exercices spécifiques, nous voulons améliorer la phase défensive, l’infériorité numérique ainsi que la gestion de notre attaque particulièrement en situation de pression et de défensive serrée de l’adversaire. Il est crucial de participer à des tournois internationaux ou encore à des entraînements communs afin de travailler la chimie de l’équipe, mais aussi afin d’évaluer le développement de l’équipe dans le temps ».

« Je suis très heureux de me joindre à la Fédération jusqu’à Tokyo 2020, je vais essayer, avec l’aide de l’équipe, d’honorer cet engagement de la meilleure façon possible. Je suis convaincu qu’avec le travail, le sérieux, le dévouement et la confiance, ce groupe a la capacité de surmonter plusieurs obstacles » a conclu Porzio.

S’inspirer de 2017 pour l’équipe nationale féminine

L’équipe féminine canadienne a connu tout un tournoi à Budapest, terminant au pied du podium après une défaite face à la Russie lors du match de médaille de bronze. Les Championnats du monde ont marqué la fin d’une excellente saison pour l’équipe nationale féminine qui avait aussi terminé au deuxième rang en Super Finale de la Ligue Mondiale. Haris Pavlides espère construire sur ses résultats en vue de la prochaine saison.

« Ma première année avec l’équipe canadienne fut une belle expérience. J’ai apprécié chaque jour de préparation, la chimie entre le personnel et les joueuses est excellente et je crois qu’il s’agit de la principale raison de notre succès cette saison. » a indiqué l’entraîneur-chef Haris Pavlides.

Pavlides constate l’importance du développement des joueuses à long-terme « Pour cette 2e année, nous devons poursuivre notre travail et établir notre présence parmi les meilleures équipes. Nous avons un bon noyau de joueuses et je suis convaincu qu’avec les athlètes de la prochaine génération nous pouvons avoir une équipe compétitive en route vers Tokyo 2020. Je suis honoré et heureux d’avoir la chance de guider cette équipe vers les Jeux Olympiques. »

« Nous sommes ravis d’avoir solidifié notre groupe d’entraîneurs à l’aide de ses ententes à long-terme avec les entraîneurs Pavlides et Porzio. Ces deux entraîneurs de renommée mondiale continueront de guider nos équipes tout en participant au développement du water-polo haute performance au Canada » a mentionné Justin Oliveira, Directeur Haute Performance de Water Polo Canada.

Porzio et Pavlides ont confirmé leur présence au Sommet Annuel de Water Polo Canada 2017 à Montréal. Il s’agit d’une opportunité en or pour les participants canadiens de travailler avec des entraîneurs de renommée internationale. Le Sommet WPC se tiendra du 13 au 15 octobre, 2017 au Nouvel Hôtel de Montréal. Le programme et les détails d’inscription seront disponibles bientôt.
 
 
 
 




 
Explorez Water Polo Canada
Bios d'Équipe Canada
Équipe nationale senior hommes
Équipe nationale féminine senior
Aperçu LCC
Survol du DLTA
Aperçu JAWP
À propos de Water Polo Canada
Répertoire
Historique du water polo au Canada
Foire aux Questions
Politiques et règlements
Dons
Assurance
Liens rapides
Devenez entraîneur
Partenaires voyages
Manuels, guides et règlements
Règlements fondamentaux
Guides d'utilisateurs de la base de données