Accueil Contactez-nous English
 
 
Article de nouvelles

2018.05.16
Dollard et CAMO remportent les Championnats Canadiens de l’Est 14 ans et moins

Les Championnats Canadiens de l’Est 14 ans et moins se sont conclus dimanche soir au Complexe Sportif Claude-Robillard à Montréal. Après trois jours de compétition, ce sont les garçons de CAMO et les filles de Dollard qui ont terminé au sommet du podium. Avec cette victoire, Dollard a remporté son troisième championnat consécutif au niveau 14 ans et moins. Pour CAMO, il s’agit de leur tout premier titre chez les garçons 14 ans et moins. CAMO a maintenant remporté cinq des huit championnats dans les différentes catégories de la LCC.

Les filles de Dollard 14 ans et moins entraient dans le tournoi comme une des équipes favorites au titre, et elles l’ont démontré lors de leurs premiers matchs. Elles ont amorcé la ronde préliminaire vendredi contre Saint-Lambert. Le match est demeuré serré dans les premiers instants du premier quart, mais Dollard a pris le contrôle par la suite en marquant six buts sans riposte. La défensive a ensuite fermé la porte, allouant seulement deux buts dans une victoire de 10-2. Dans leur prochain match, Dollard devait affronter les Titans d’Ottawa, leur attaque a été impressionnante dans ce match alors que dix joueuses différentes ont marqué au moins un but. La partie s’est finalement terminée 16-5 pour Dollard. Le jour suivant, Dollard devait affronter l’autre équipe toujours invaincue, Mavericks. Ashley Ferguson de Dollard a connu un excellent match marquant six buts afin de permettre à son équipe de l’emporter 13-3 contre Mavericks. Dans leur deuxième match de la journée, Dollard a dû faire face à l’adversité pour une première fois dans la compétition face à Montréal Machine. Machine a gardé la partie serrée lors des deux premiers quarts tirant de l’arrière par un but à l’aube du troisième quart. C’est cependant lors du troisième quart que Dollard est parvenu à prendre trois buts d’avance, notamment grâce à deux buts rapides de Serena Browne. Elles conserveront leur avance afin de l’emporter 9-5. Après leur impressionnante performance lors des quatre premiers matchs, DDO devait maintenant se mesurer à Capital Wave dans leur dernier duel de la ronde préliminaire. Le Wave avait besoin d’une victoire afin de s’assurer d’une place dans le match de médaille d’or aux côtés de DDO. Ashley Ferguson a encore une fois mené son équipe, marquant six buts afin de propulser Dollard en finale grâce à un gain de 12-6.

La bataille pour la deuxième place dans la finale opposait Mavericks à Capital Wave. Les Mavericks devaient remporter leurs deux derniers matchs afin d’espérer gagner leur place dans la partie pour la médaille d’or. Elles étaient opposées à Capital Wave dans leur premier match de la journée, les joueuses du Wave n’avaient besoin quant à elles, qu’une seule victoire contre Mavs afin d’accéder au match de médaille d’or. Ce duel défensif a été serré alors qu’aucune équipe n’est parvenue à prendre l’avantage. Les Mavericks ont su maintenir une légère avance tout au long du match. Avec moins de dix secondes à faire et devant par un but, Ryleigh Kay a marqué son deuxième but de la rencontre afin de donner une avance de deux buts aux Mavs. Capital Wave a répliqué avec un but rapide, mais elles ont finalement manqué de temps et Mavericks l’ont emporté 5-4. Dans leur dernier match contre les Titans d’Ottawa, les Mavericks ont encaissé un but tôt dans le match. Cette avance hâtive n’a toutefois pas arrêté les Mavs qui ont ensuite marqué neuf buts consécutifs. Elles ont finalement enregistré un gain de 9-1, cette victoire combinée à la défaite de Capital Wave contre Dollard, permettaient aux Mavs d’avancer en finale en tant que deuxième tête de série.

Le match de médaille de bronze mettait en vedette Capital Wave et Montréal Machine. Capital Wave avait remporté l’affrontement en ronde préliminaire 8-7 vendredi, Machine espérait renverser la vapeur. Le match de la ronde préliminaire et le match de médaille de bronze ont débuté de façon similaire alors que Machine a pris les devants 4-2. Dans la phase préliminaire, Capital Wave était revenu de l’arrière grâce à six buts de Lashyn Ahmad et elles avaient remporté la rencontre. Dans la reprise des hostilités entre ces deux équipes, Machine est parvenue à contenir Ahmad, la limitant à seulement deux buts et empêchant le reste des joueuses du Wave de s’inscrire à la feuille de pointage. Il n’y a pas eu de retour dans le match cette fois-ci alors que Machine a compté quatre buts dans la deuxième demie afin de remporter la médaille de bronze grâce à une victoire de 8-2.

Le match de médaille d’or entre Dollard et Mavericks ne reflétait aucunement leur duel précédent lors de la ronde préliminaire. Lors de la phase préliminaire, Dollard avait marqué les sept premiers buts dans les premières neuf minutes afin prendre le contrôle du match. Dans la finale, DDO n’est parvenu à marquer que deux buts dans la première demie contre la défensive revampée de Mavericks. Les joueuses de DDO ont été solides défensivement en première demie et leurs deux buts faisaient l’affaire pour l’instant puisque Mavericks n’avaient pas été en mesure de s’inscrire au pointage. Les Mavericks étaient toujours dans le match grâce un but tôt au troisième quart de Ryleigh Kay, l’écart était maintenant à un but. Le prochain but allait être très important, c’est finalement Ashley Ferguson qui a trouvé le fond du filet redonnant une avance de deux buts à DDO. La défensive de DDO s’est chargée du reste afin de confirmer le championnat. La joueuse la plus utile du tournoi Serena Browne a freiné plusieurs attaques de Mavericks grâce à plusieurs blocs et déviations en défensive. La gardienne par excellence, Hannah Primeau, a stoppé les lancers qui se sont rendus jusqu’au filet. Le club Mavericks est parvenu à marquer un autre but dans les dernières minutes du match, mais Dollard s’est tout de même emparé de la médaille d’or grâce à un gain de 5-2.

Chez les garçons, CAMO s’amenait dans le tournoi au premier rang du Groupe A et ils affrontaient leurs rivaux provinciaux, Dollard, dans le premier match de la phase de groupe. CAMO a amorcé la partie en marquant six buts au premier quart. Ils n’ont plus regardé derrière par la suite et l’emportant finalement 19-7. Adrien Bilodeau et Anis Amarouche ont connu un fort match, combinant pour 15 des 19 buts de CAMO. Dans le deuxième match de la ronde préliminaire, CAMO devait affronter les Titans d’Ottawa. Les Titans ont gardé le pointage serré alors que Tomas Andrijasevic a marqué deux buts dans la première demie, permettant à son équipe d’égaler la marque à l’aube du troisième quart. En troisième, Anas Gadiri et Anis Amarouche ont tous deux marqué permettant à CAMO de l’emporter 9-7. CAMO affrontait les Mavericks Rouge dans leur dernier match de la ronde préliminaire, samedi matin. L’attaque montréalaise a ensuite pris les choses en main tandis que la défensive a limité l’adversaire à seulement deux buts pour enregistrer une victoire de 15-2 et terminer la phase de groupe à 3-0-0.

Le groupe B mettait aussi en vedette des équipes très solides. Mavericks Noirs espéraient se rendre jusqu’au match médaille d’or pour une quatrième année consécutive et ils débutaient le tournoi au sommet du groupe B. Montréal Machine, les Champions en titre de 2017, étaient classés deuxième tandis que Shadow, les médaillés de bronze 2017, trônaient au troisième rang, ce qui veut dire que les trois équipes sur le podium en 2017 compétitionnaient au sein du même groupe. On pouvait s’attendre à d’excellents matchs puisque ces trois équipes étaient de sérieux prétendants pour les deux places en demi-finale. Le match opposant Mavericks Noirs à Shadow a connu plusieurs changements de momentum. Mavericks a amorcé le match avec trois buts avant de voir Shadow compter cinq des six buts suivants afin de prendre l’avance à la demie. Mavericks a repris les devants et a pris le contrôle de la partie en marquant sept buts sans riposte au troisième et quatrième quart, enregistrant une victoire 12-5. La joute entre Mavericks et Machine fut très serrée. Aucune des deux équipes n’est parvenue à prendre les devants par plus d’un but. Après le but égalisateur de Machine avec 5 :30 à faire au troisième quart, aucune équipe n’a été en mesure d’ajouter un but avant la fin du temps règlementaire et la partie s’est terminée 4-4. Ce match nul, combinée aux victoires contre Shadow et contre les Golden Jets de Toronto, permettaient à Mavericks de se qualifier pour la demi-finale. Machine et Shadow s’affrontaient afin de décider quelle équipe avancerait en demi-finale. Shadow était en bonne position pour l’emporter, menant 7-4 au début du quatrième quart. Machine a par la suite connue une séquence de quatre buts sans riposte pour prendre les devants 8-7. Shadow a égalé le pointage avec 23 secondes à faire au match, avant de voir Machine reprendre l’avance seulement trois secondes plus tard. Les revirements ne se sont pas arrêtés là, Shadow a marqué avec 9 secondes au cadran afin d’égaler le score. Les joueurs de Shadow sont parvenus à reprendre le ballon rapidement afin de tenter un dernier lancer au filet, mais le tir était hors cible. Le match nul fut suffisant afin d’accéder aux demi-finales pour Machine ; leurs prochains adversaires étaient leurs rivaux Montréalais CAMO.

Les joueurs de CAMO devaient donc affronter les Champions en titre, Montréal Machine, en demi-finale. CAMO a commencé le match en force, menant 4-1 au début du troisième quart. Machine a continué à se battre, Évrard Pérès a compté trois buts au troisième quart afin de réduire l’écart à un but. Machine a égalé la marque grâce à un deuxième but en avantage numérique de Luc Bojorquez. CAMO a cependant assuré la réplique quelques instants plus tard, Anis Amarouche a inscrit son quatrième but du match afin de donner les devants 7-6 à CAMO. Le pointage est demeuré inchangé jusqu’à la fin, permettant à CAMO d’accéder au match de médaille d’or.

L'autre demi-finale opposait Mavericks Noirs aux Titans d’Ottawa, l’équipe en deuxième position dans le groupe A. Mavericks a bien amorcé la rencontre, prenant les devants 4-0 après le premier quart, 6-0 après le deuxième et 8-2 après le troisième. Les Titans ont eu de la difficulté à s’imposer dans ce match et Mavericks a enregistré une victoire de 10-4 pour une place en finale.

Montréal Machine se mesurait aux Titans d’Ottawa dans le match de médaille de bronze. Les deux équipes espéraient rebondir après leur défaite en demi-finale le jour précédent. Le gardien de la Machine, Samuel Chalifoux-Walker a connu une excellente rencontre, allouant un seul but dans le match. L’attaque montréalaise a été menée par Vladyslav Shabalin et Luc Bojorquez qui ont inscrit tous les buts de leur équipe. Montréal Machine a finalement eu le dessus 6-1 afin de s’emparer la médaille de bronze.

Dans le match de médaille d’or, Mavericks Noirs espéraient remporter leur troisième médaille d’or en quatre ans alors que CAMO tentait de gagner une première médaille aux Championnats Canadiens de l’Est 14 ans et moins. Les deux défensives ont été solides lors de la première demie alors que le tableau affichait un pointage de 3-3 après deux quarts.

On ne sait pas ce les entraîneurs de CAMO ont dit à leurs joueurs à la mi-temps, mais cela les a réellement propulsés dans le match. L’attaque a explosé au début du troisième quart marquant huit buts sans riposte. Adriel Oviedo a inscrit trois buts au troisième quart tandis que Anas Gadiri et Anis Amarouche ont mené la charge au quatrième quart, combinant pour un total de huit buts dans le match. CAMO l’a finalement emporté par la marque de 11-3, remportant ainsi leur tout premier Championnat Canadien de l’Est 14 ans et moins.

Un merci spécial à tous ceux et celles qui ont assisté aux Finales Nationales de l’Est 14U au Complexe Sportif Claude-Robillard à Montréal la fin semaine dernière. Water Polo Canada aimerait aussi remercier le club CAMO pour leur aide dans la tenue de ces Championnats Canadiens de l’Est 14 ans et moins 2018.

Garçons 14U
  1. CAMO
  2. Mavericks
  3. Montréal Machine
  4. Ottawa Titans
  5. Shadow
  6. Dollard
  7. Toronto Golden Jets
  8. Mavericks Red
Entraîneur par excellence Maxime Crevier, CAMO

Joueur plus utile: Anis Amarouche, CAMO

Gardien par excellence : Clément Bilodeau, CAMO

Joueur défensif par excellence : Mahmoud Rouby, Mavericks

14U Filles
  1. DDO
  2. Mavericks
  3. Montreal Machine
  4. Capital Wave
  5. Saint-Lambert
  6. Ottawa Titans
Joueuse défensive par excellence : Ciara Dennehy, Mavericks

Gardienne par excellence : Hannah Primeau, DDO

Entraîneure par excellence: Bailey Hardy, DDO

Joueuse la plus utile: Serena Browne, DDO

 
 
 
 




 
Explorez Water Polo Canada
Bios d'Équipe Canada
Équipe nationale senior hommes
Équipe nationale féminine senior
Aperçu LCC
Survol du DLTA
Aperçu JAWP
À propos de Water Polo Canada
Répertoire
Historique du water polo au Canada
Foire aux Questions
Politiques et règlements
Dons
Liens rapides
Devenez entraîneur
Partenaires voyages
Manuels, guides et règlements
Règlements fondamentaux
Guides d'utilisateurs de la base de données