Accueil Contactez-nous English
 
 
Article de nouvelles

2018.05.30
CAMO, Dollard, Mavericks et Saskatchewan remportent les Championnats Canadiens à Montréal

La saison 2017-2018 de la Ligue des Championnats Canadiens (LCC) s’est conclue la semaine dernière à Montréal avec les Finales Nationales 16 ans et moins et 19 ans et moins. CAMO, Dollard, Mavericks et Saskatchewan ont remporté leur Championnat respectif dans les catégories 19U Hommes, 16U Filles, 16U Garçons et 19U Femmes.

Les spectateurs des Finales Nationales 2018 ont eu droit à trois jours de compétition intense alors que 18 équipes ont disputé 26 matchs afin de déterminer qui remportera le Championnat Canadien. Les Finales ont mise en scène des rebondissements de toute sorte ; saisons parfaites, surprises, rivalités, tirs de barrage et fin de match dramatique. Inutile de vous dire que les fans ont vu beaucoup d’action au Centre Sportif du Parc Olympique et au Complexe Sportif Claude-Robillard. 

16U Filles

Le tournoi chez les Filles 16U s’est amorcé avec une ronde préliminaire de quatre équipes entre Dollard, Capital Wave, Pacific Storm et les Renegades de Calgary. Chaque match était crucial alors que seulement les deux meilleures équipes pouvaient espérer remporter le Championnat. Dollard a terminé la phase de groupe avec une fiche de 3-0-0, ajoutant à leur total de la saison 23-0-0. Leur match d’ouverture fut le plus serré alors que Dollard affrontait les Championnes dans l’Ouest, Pacific Storm. Dollard a laissé filé une avance de trois buts en deuxième demie, se retrouvant à égalité 7-7 au quatrième quart. La joueuse par excellence chez les 16 ans et moins, Casey Taylor, a haussé son jeu d’un cran, enfilant deux buts en avantage numérique afin de permettre à Dollard de l’emporter 9-8.

La deuxième place des Finales devait être décidée par le duel entre Pacific Storm et Capital Wave. Les joueuses de Storm s’affichaient comme favorites après avoir pris les devants 3-0 tôt au deuxième quart. Cependant, le vent a changé de côté lorsque Jane Howes du Wave est venue marquer seulement 16 secondes après le troisième but du Storm. Wave s’est tourné vers la défensive limitant Storm pour le reste du match, grâce à une approche agressive et une excellente performance de la gardienne par excellence Abigail Gasparotto. Wave s’est accroché offensivement, réduisant peu à peu l’avance du Storm, c’est finalement le but de la capitaine Mackenzie Greco à 2 :36 au quatrième quart qui a donné les devants au Wave pour la première fois. Cette avance de 5-4 tiendra jusqu’au sifflet final, propulsant Capital Wave vers la partie de médaille d’or.

Le match de médaille de bronze opposait les deux équipes de la Conférence de l’Ouest Pacific Storm et les Renegades. Pacific Storm a dû se regrouper rapidement après sa défaite afin de se concentrer sur le match de médaille de bronze. Les Renegades, Championnes en titre, espéraient terminer le tournoi sur le podium pour une deuxième année consécutive. On croyait la partie décidée lorsque les Renegades ont marqué trois buts sans riposte en deuxième demie afin de prendre les devants 8-5. Storm n’a toutefois pas abandonné au quatrième quart, enfilant trois buts en moins de deux minutes afin de revenir dans le match et forcer les tirs de barrage. Les tirs de barrage ont été à l’image de la partie, les Renegades ont pris l’avantage après que les deux premières joueuses du Storm n’ont pu marquer et que Natasha Dykman ait fait mouche pour Calgary. Le match a par la suite basculé alors que les trois tireuses suivantes des Renegades furent stoppées par la gardienne du Storm, Cassie Pereira. Les trois dernières tireuses du Storm ont trouvé le fond du filet afin de s’emparer de la médaille de bronze.

Le match de médaille d’or fut une reprise de la finale des Championnats de l’Est entre Dollard et Capital Wave. Cette partie s’est conclue par une victoire de 6-5 de DDO, mais on a aussi pu voir que Capital Wave pouvait tenir tête à l’équipe invaincue de l’Ouest de l’île de Montréal. Capital Wave a commencé la rencontre avec des airs d’une équipe capable de surprendre Dollard. En utilisant la même stratégie défensive qui avait si bien fonctionné contre Storm, Capital Wave a freiné Dollard dans les dix premières minutes de la rencontre, ajoutant trois buts afin de prendre les devants 3-0. C’est d’ailleurs le plus grand écart auquel Dollard a fait face tout au long de l’année, et ça s’est passé aux Championnats Canadiens. Face à l’inconnu, il était juste de se demander comment DDO allait réagir. Dollard n’a jamais paniqué, les joueuses ont joué avec calme et confiance comme elles l’ont fait tout au long de la saison. L’intensité en défensive a permis de stopper le Wave pour le reste du match. À l’autre bout de la piscine, l’attaque a trouvé son rythme forçant le Wave à provoquer des fautes. Il y avait toujours un but d’écart avec quatre minutes à jouer au quatrième quart, mais Emma Chapman a permis à Dollard de respirer un peu en marquant en avantage numérique. Rose Kanemy a compté le but d’assurance sur un tir de pénalité une minute plus tard afin de permettre à Dollard de remporter leur tout premier Championnat Canadien LCC, complétant ainsi avec brio leur saison parfaite 24-0-0 sur une victoire de 6-3.

16U Garçons

La compétition chez les garçons 16 ans et moins se déroulait le même format de tournoi à la ronde, les deux meilleures équipes se qualifiant pour le match de médaille d’or. Pacific Storm et Spartans étaient les représentants de la Conférence de l’Ouest alors que Mavericks et Montréal Machine s’étaient qualifiés dans l’Est.

Mavericks, les Champions en titre, ont terminé au sommet après la ronde préliminaire, toujours parfaits à 3-0-0, défaisant leurs trois adversaires par un écart de quatre buts. La clé pour Mavericks dans la phase de groupe comme en saison régulière, a été leur capacité à enfiler une séquence de buts et de creuser l’écart. Dans le match d’ouverture contre Storm, c’est une séquence de trois minutes à la fin du troisième quart/début du quatrième quart qui a fait la différence, transformant un match de 3-3 en un match de 7-4. Contre Machine, Mavericks a compté les huit premiers buts de la rencontre mettant le match hors de portée dès le départ. Contre les Spartans, Mavericks a connu une séquence de quatre buts en quatre minutes pour amorcer et clore le match. Les Mavericks ont été dominés 8-5 les 24 autres minutes de la rencontre, mais les huit autres minutes ont été suffisantes afin d’assurer une victoire 13-9.

La deuxième place pour le match de Championnat allait se décider par le duel Pacific Storm vs Montréal Machine. Machine, qui s’était fait joué contre Mavericks, a connu un lent départ contre Storm, tirant l’arrière 4-0. La Machine s’est ressaisie rapidement cette fois-ci, enfilant quatre buts à leur tour afin de créer l’égalité au troisième quart. La Machine n’est toutefois pas parvenue à prendre les devants face à Storm alors que les Montréalais ont tiré de l’arrière par un but trois fois au troisième quart. Au quatrième quart, Storm a limité les chances de Machine jusqu’à ce que Liam Milne compte le but d’assurance pour donner deux buts d’avance aux joueurs de la Colombie-Britannique. C’est ce but qui a finalement fait la différence puisque la Machine est parvenue à inscrire un but en fin de rencontre. Les Montréalais ont manqué de temps et Storm se dirigeait en finale.

Le match de médaille de bronze opposait deux des nouveaux clubs de la LCC qui ont connu beaucoup de succès au cours de la dernière année. Les joueurs de la Machine de Montréal sont les médaillés de bronze en titre après s’être qualifiés pour les Finales Nationales dès leur première année dans la ligue. Les Spartans espéraient imiter l’exploit de Machine, après s’être qualifiés pour les Finales lors de leur première année dans la Ligue. La rencontre entre ses deux équipes en ronde préliminaire s’était terminé par une égalité après que Spartans aient marqué trois buts dans les dernières deux minutes du match. Dans ce match de médaille de bronze, Machine avait une bonne avance au quatrième quart (8-4) grâce à quatre buts de Liam Masley. Les Spartans ont amorcé leur retour avec deux minutes à jouer, s’approchant à 8-6 avec encore une minute à jouer. La défensive de Machine a su tenir le coup cette fois-ci, afin de remporter sa deuxième médaille de bronze chez les 16 ans et moins.

Le match de médaille d’or fut une reprise des Finales Nationales de 2017 entre Mavericks et Pacific Storm, un match enlevant que les Mavericks avaient finalement remporté 14-13. Mavericks a amorcé la rencontre en force une fois de plus dans le match de médaille d’or. Forts d’une séquence de quatre buts à la fin du premier quart et au début du deuxième quart, les Mavs se sont forgés une avance de 4-1. Dans ce match, Pacific Storm n’allait toutefois pas laisser les Mavericks creuser l’écart. En effet, Storm a répondu avec quatre buts à son tour afin de reprendre les devants 5-4. Mavericks ont créé l’égalité à 5-5, mais Storm a répondu rapidement avec un but afin de reprendre l’avance à 6-5.

Le club Mavericks est l’équipe ayant marqué le plus de buts chez les 16 ans et moins dans la LCC cette saison, totalisant plus de 400 buts. Autre statistique intéressante, Mavericks est aussi l’équipe ayant accordé le moins de buts cette saison dans la catégorie 16 ans et moins. Dans cette rencontre, Storm est parvenu à limiter Mavericks à leur plus bas total de buts de la saison. La défensive de Mavericks ainsi que le gardien par excellence Matej Mandic ont fait la différence pour leur équipe, freinant les attaques de Storm. Les Mavericks ont toutefois pu compter sur leur attaque tard dans le match, même si Storm surveillait de très près les joueurs de Mavericks, le capitaine Patrick Almasi était tout simplement trop fort ce jour-là. Almasi a inscrit les trois derniers buts du match, changeant un déficit de 6-5 en une victoire de 8-6, permettant à Mavericks de s’emparer d’un deuxième championnat canadien de suite. Patrick Almasi a aussi reçu le titre de joueur par excellence. Ce gain permet ainsi aux Mavericks 16U d’augmenter leur séquence sans défaite à 50 matchs.

19U Femmes

Le tournoi féminin chez les 19 ans et moins mettait en vedette cinq équipes compétitionnant dans un tableau à élimination simple afin de déterminer les Championnes Canadiennes. Le match d’ouverture était un quart de finale entre le Tsunami d’Edmonton, médaillées d’argent dans l’Ouest, et Capital Wave, médaillées d’argent dans l’Est. Ce fut un match exceptionnel du début à la fin. Lors des trois premiers quarts, aucune des deux équipes n’a mené par plus d’un but. À mi-chemin au quatrième quart, Capital Wave semblait avoir pris l’avantage après le troisième but de Valeria Rojas, un but qui donnait une avance de 7-5 au Wave. Le filet de Gabriella Vollman avec 3 :14 à faire dans le match a ramené Tsunami à un but d’écart et les buts en avantage numérique de Lexi Marissink (3ième de la partie) et de Taylor Halbauer (4ième de la partie) seront finalement suffisants pour donner la victoire au Tsunami dans leur tout premier match aux Finales Nationales.

La victoire du Tsunami leur donnait accès à la demi-finale où elles affrontaient les Championnes de l’Inter-association, Pacific Storm. La demi-finale est toujours difficile puisque l’équipe gagnante du quart de finale doit jouer un match tôt dans la journée avant de devoir affronter un adversaire reposé quelques heures plus tard. Le défi est d’autant plus grand lorsqu’on doit se mesurer à une équipe avec autant de profondeur que le Storm. En demi-finale, Storm a misé sur ses forces dès le départ, profitant de leur profondeur pour envoyer des joueuses reposées face à l’alignement de l’adversaire. La stratégie a très bien fonctionné, alors que six joueuses ont marqué plusieurs buts enregistrant une victoire 16-7.

L’autre demi-finale était l’une des parties les plus attendues aux Finales Nationales puisqu’il s’agissait d’une reprise des deux dernières finales des Championnats Canadiens, un duel entre la Saskatchewan et CAMO. Les deux équipes ont remporté leur saison régulière et leur championnat de conférence, mais elles se rencontraient en demi-finale puisqu’aucune d’entre elles n’étaient parvenues à remporter le Championnat Inter-Association 19U. CAMO avait remporté les trois derniers Championnats Canadiens, mais la Saskatchewan est la dernière équipe à avoir défait CAMO, les deux équipes avaient donc une raison de croire qu’elles pouvaient remporter la victoire ce jour-là. La partie fut à la hauteur des attentes, alors que les équipes se sont échangées les occasions du début à la fin, assurant la réplique à chaque attaque de l’adversaire. Lorsque Sask a compté trois buts afin de prendre les devants 5-2 au second quart, CAMO en a marqué trois à son tour afin d’égaler le pointage à 5-5 à la demie. CAMO a joué du water-polo de rattrapage pour une bonne partie de la rencontre, prenant jamais les devants avant de marquer deux buts rapides tôt au quatrième quart se donnant l’avantage 9-8. Tout comme CAMO, Sask est parvenue à égaler le pointage grâce à un but de Blaire McDowell avec 4 :32 à faire dans la rencontre.

Dans la dernière minute du match, le pointage était toujours égal à 9-9, lorsque Paige Donald a réalisé l’un des jeux du tournoi. Premièrement, Donald a été opportuniste en contournant l’attaquante de CAMO afin de faire dévier le ballon et de s’en emparer. Donald a ensuite amorcé la contre-attaque à 2 contre 1 avec sa coéquipière Blaire McDowell. Après avoir effectué la première passe à McDowell, Donald a traversé la piscine afin d’être en position pour recevoir la passe de retour quelques secondes plus tard. Après une réception parfaite, Donald a décoché un tir au le filet, avant que la défenseure de CAMO ne puisse la rattraper. Sask avait donc les devants 10-9 avec moins 30 secondes à jouer. CAMO a obtenu une dernière chance d’égaler la marque, profitant d’une exclusion avec quelques secondes à faire. Les joueuses ont fait circuler le ballon et alors que le sifflet final allait se faire entendre, Daphné Guèvremont a vu une ouverture dans le coin gauche du filet. Le ballon semblait destiné à terminer sa course au fond du filet, mais le bras de la gardienne Amie Graham a dévié le ballon juste au-dessus du filet au dernier moment afin de préserver la victoire. Sask allait donc affronter Storm pour le Championnat Canadien.

Le match de médaille de bronze opposait donc CAMO à Tsunami, le samedi matin. Les deux équipes avaient déjà participé à des duels épiques dans les Finales, et elles allaient poursuivre sur la même lancée mais cette fois-ci avec une médaille de bronze en jeu. La partie fut chaudement disputée alors que les deux équipes se sont échangées l’avance pendant la rencontre. Tsunami semblait avoir pris l’avantage lorsque Taylor Halbauer a compté son troisième but du match afin de donner l’avance par deux à Edmonton avec deux minutes à faire. Edmonton avait stoppé la dernière attaque et elles semblaient en mesure d’écouler le temps pour confirmer la victoire, c’était avant de voir Floranne Carroll réaliser tout un jeu pour CAMO. Alors que la gardienne d’Edmonton Julia Zebak avait le contrôle du ballon après un tir CAMO, Carroll a nagé plusieurs mètres sous l’eau, échappant à la vigilance des joueuses d’Edmonton, afin de voler le ballon des mains de Zebak. Après avoir repris le ballon, celle-ci a fait la passe à sa coéquipière Melissa Manel Matallah qui compléta la séquence avec brio afin d’aider CAMO à s’approcher à un but du Tsunami. Quelques secondes plus tard, Tsunami s’est vu décerner une faute offensive, c’est alors que Carroll a battu sa défenseure de vitesse afin de marquer le but égalisateur. Le match allait donc se décider en tirs de barrage. La différence dans cette séance a été un incroyable arrêt de Julia Zebak contre la deuxième tireuse de CAMO. CAMO a converti le reste de ses lancers, mais Tsunami a su garder son calme et enligner les tirs parfaits ne donnant aucune chance à la gardienne de CAMO. Le but décisif est venu de Natalie Veronneau permettant ainsi à Tsunami de remporter la médaille de bronze.

Le match de médaille d’or fut une reprise du Championnat de l’Ouest entre la Saskatchewan et Pacific Storm. La Saskatchewan venait tout juste de battre les trois fois championnes en titre de CAMO en demi-finale, mais elles ne pouvaient pour autant s’asseoir sur leurs lauriers. Elles devaient se mesurer à Pacific Storm, une équipe qui leur avait donné du fil à retordre tout au long de l’année notamment lors du Championnat de l’Inter-association. Storm a pris les devants 2-1 après le premier quart, grâce à des buts de Hadley Gunther et Abigail Carter ainsi qu’au bon travail de la joueuse défensive par excellence, Brianna Utas. La Saskatchewan s’est installée peu à peu au deuxième quart. Après s’être inclinée lors des deux derniers championnats canadiens, la Saskatchewan voulait à tout prix éviter d’échapper le titre une autre fois. Offensivement, les meneuses ont été Breanna Dupperon et Paige Donald avec trois buts chacune, alors que la joueuse par excellence Blaire McDowell a enfilé quatre buts. À l’autre bout de la piscine, les gardiennes Amie Graham et Rumina Edgerton ont poursuivi leur excellent travail, Edgerton a même stoppé un lancer du 5 mètres. Les deux gardiennes se sont d’ailleurs partagées le titre de gardienne par excellence des Finales Nationales. Storm a bien joué, gardant le match à portée de main jusqu’au troisième quart, mais la Saskatchewan a finalement pris le dessus afin de s’emparer de leur tout premier Championnat Canadien chez les femmes 19 ans et moins.

19U Hommes

La compétition masculine chez les 19 ans et moins s’amorçait avec le quart de finale entre CAMO et Fraser Valley. Les deux équipes savaient le défi qui les attendaient s’ils voulaient s’emparer du Championnat Canadien. Pour ce faire, ils devaient remporter trois matchs en moins 30 heures et ce, contre les meilleures équipes masculines 19U au pays. La partie était à 3-3 après un quart, mais une séquence de 7-2 au deuxième et troisième quart permis à CAMO de prendre les devants 10-5. Fraser Valley a connu une bonne fin de match prenant l’avantage 4-1. Cependant, ils étaient incapables de s’approcher à moins de deux buts et CAMO se dirigea finalement vers les demi-finales. Stefan Ignjatovic a mené la charge pour CAMO avec 5 buts dans le match.

Cette victoire en quart de finale permettait à CAMO de se mesurer aux Champions de l’Ouest et de l’Inter-association, la Saskatchewan. Saskatchewan avait défait CAMO à deux reprises lors du Championnat inter-association, mais une troisième victoire n’était pas assurée. L’équipe de la Saskatchewan est difficile à battre lorsqu’elle prend les devants tôt dans le match, CAMO savait donc que le départ allait être crucial s’ils voulaient l’emporter. Trois buts tôt dans le match permis à CAMO de prendre les devants 3-1 avec quelques minutes d’écoulées. Le point tournant du match fut sans aucun doute le milieu du deuxième quart alors que CAMO est parvenu à marquer quatre buts en trois minutes afin de transformer une égalité de 3-3 en une avance de 7-4. Ce coussin de trois buts a fait la différence pour le reste du match. La Saskatchewan a dominé CAMO au chapitre des buts pour le reste du match, mais ils n’ont pas été en mesure de surmonter l’écart hâtif. La clé aura été la capacité de CAMO à répondre à tous les buts de la Saskatchewan, leur permettant ainsi de prendre du momentum en deuxième demie. CAMO l’a finalement emporté contre les Champions de l’Ouest 13-11, avançant du même coup vers un autre match de Championnat Canadien.

L’autre demi-finale mettait en vedette Dollard et Pacific Storm. Tout semblait fonctionner dans ce match pour Dollard. Le joueur par excellence du tournoi, Jérémie Côté, a connu un fort match comptant sept buts dans la partie. Son coéquipier William Chapman, non loin derrière, a compté six buts. Alexander Laroche a quant à lui trouvé le fond du filet à quatre reprises. Le spectacle offensif offert par Dollard a eu raison de Storm ce jour-là, alors que DDO a enregistré un gain de 20-9.

Saskatchewan affrontait Fraser Valley pour la médaille de bronze. On croyait avoir droit à un festival offensif alors que les deux équipes ont marqué quatre buts dans les cinq premières minutes de jeu. Le jeu s’est calmé par la suite. La Saskatchewan avait les devants par un but (9-8) au quatrième quart. Les joueurs de la Saskatchewan sont parvenus à freiner Fraser Valley afin de remporter la médaille de bronze par la marque de 12-9. Callin Chimilar a mené Sask avec quatre buts tandis que Georgiy Belyaev a compté quatre buts pour Fraser Valley.

Les fans montréalais ne pouvaient espérer un meilleur scénario pour la grande finale des Championnats Canadiens 2018. Dollard contre CAMO pour le Championnat Canadien masculin 19 ans et moins. Dollard avait l’avantage avec quatre victoires (deux par un but) et un match nul. CAMO était prêt à échanger toutes ses parties contre une victoire aux Finales Nationales.

Les deux équipes avaient la chance de performer devant la plus grosse foule du week-end. CAMO a pu compter sur un autre départ canon pour se donner l’avantage tôt dans la rencontre. Un peu comme lors de la demi-finale, CAMO a pris les devants tôt dans le match, usant de stratégie afin d’empêcher Dollard de revenir de l’arrière. Tirant de l’arrière 4-2 au deuxième quart, Dollard s’est approché à un but de CAMO à trois occasions, mais ceux-ci assuraient la réplique presque aussitôt afin de reprendre une avance de deux buts. Lorsque Jérémie Côté a amené DDO à un but une fois de plus, William Chapman est finalement parvenu à créer l’égalité. DDO cherchait maintenant à prendre les devants pour la première fois dans le match. Stefan Ignjatovic de CAMO avait une autre idée en tête alors qu’il enfila son quatrième filet de la rencontre afin de redonner l’avance aux siens. Jérémie Côté a assuré la réplique pour DDO moins d’une minute plus tard, se propulsant hors de l’eau afin de compléter un superbe jeu de passe et créer l’égalité avec 3 :18 à jouer.

DDO a obtenu sa meilleure chance de prendre les devants une minute plus tard alors qu’ils profitèrent d’une exclusion. Après avoir pris leur temps d’arrêt, DDO a passé le ballon à la recherche d’une ouverture. Le tir est venu de l’aile droite, mais le bloc de CAMO a ralenti le tir et le ballon a terminé sa course quelques centimètres devant la ligne de but. CAMO a récupéré le ballon et qui d’autre que Stefan Ignjatovic pour redonner l’avance à CAMO, à l’aide d’un brillant tir rebond de l’extérieur. DDO devait maintenant exercer de la pression afin d’aller chercher le but égalisateur et forcer les tirs de barrage. DDO a raté la cible lors des deux possessions suivantes. CAMO a bien géré sa dernière possession amenant le cadran à 10 secondes, mais DDO avait encore une dernière chance de créer l’égalité. Un tir de loin est venu frapper la barre transversale au son de la sirène de la finale, CAMO venait de gagner un deuxième Championnat Canadien consécutif !

Water Polo Canada aimerait remercier tous les bénévoles du Club de water-polo Tiburon pour leur aide dans l’organisation des Finales Nationales 2018. Water Polo Canada tient aussi à remercier tous les parents, les athlètes, les entraîneurs, les gérants, les arbitres, les clubs, les OPS ainsi que les bénévoles pour cette saison 2017-2018 de la LCC. Au plaisir de vous voir en 2018-2019!

 
Finales Nationales 2018 – Résultats

16U Filles

  1. Dollard Noir
  2. Capital Wave
  3. Pacific Storm
  4. Calgary Renegades

16U Garçons

  1. Mavericks
  2. Pacific Storm
  3. Montréal Machine
  4. Spartans

19U Femmes

  1. Saskatchewan
  2. Pacific Storm
  3. Edmonton Tsunami
  4. CAMO
  5. Capital Wave

19U Hommes

  1. CAMO
  2. Dollard
  3. Saskatchewan
  4. Fraser Valley
  5. Pacific Storm

Honneurs Individuels

16U Garçons

Joueur par excellence: Patrick Almasi, Mavericks
Joueur défensif par excellence: Connor MacMillan, Pacific Storm
Gardien par excellence: Matej Mandic, Mavericks
Entraîneur par excellence: Hrvoje Vukic, Mavericks

16U Filles

Joueuse par excellence: Casey Taylor, DDO
Joueuse défensive par excellence: Diba Peiravani, Pacific Storm
Gardienne par excellence: Abigail Gasparotto, Capital Wave
Entraîneur par excellence: Daniel Bekhazi, DDO

19U Femmes

Joueuse par excellence: Blaire McDowell, Saskatchewan
Joueuse défensive par excellence: Brianna Utas, Pacific Storm
Gardienne par excellence: Rumina Edgerton & Amie Graham, Saskatchewan
Entraîneur par excellence: Ethan D’Souza, Saskatchewan

19U Hommes

Joueur par excellence: Jérémie Côté, DDO
Joueur défensif par excellence: Bryden Goosen, Saskatchewan
Gardien par excellence: Jonathan Vitti, CAMO
Entraîneur par excellence: Robert Couillard, CAMO

 
 
 
 
 




 
Explorez Water Polo Canada
Bios d'Équipe Canada
Équipe nationale senior hommes
Équipe nationale féminine senior
Aperçu LCC
Survol du DLTA
Aperçu JAWP
À propos de Water Polo Canada
Répertoire
Historique du water polo au Canada
Foire aux Questions
Politiques et règlements
Dons
Liens rapides
Devenez entraîneur
Partenaires voyages
Manuels, guides et règlements
Règlements fondamentaux
Guides d'utilisateurs de la base de données