Accueil Contactez-nous English
 
 
 

Avant de lire la section qui suit, nous vous incitons à consulter le Survol du DLTA pour mieux comprendre les termes utilisés et leurs liens avec le DLTA.

Les arbitres jouent un rôle essentiel dans le développement à long terme d’un athlète. Même s’ils n’ont pas d’impact sur l’entraînement de l’athlète au quotidien ou sur la planification de son programme d’activités, ils fournissent un soutien pendant les compétitions. En sport, la compétition est très importante pour les athlètes. Une compétition authentique peut témoigner de l’efficacité d’un programme d’entraînement et motive aussi les athlètes à s’adonner au  water-polo tout au long de leur vie.  Fournir un soutien dans le domaine du développement à long terme de l’athlète (DLTA), c’est comprendre la place de la compétition dans le développement de l’athlète à son stade particulier de développement. On attend des arbitres en water-polo plus qu’une présence au bord de la piscine et des sifflements!

Il importe que les arbitres connaissent les divers stades du modèle DLTA en water-polo. Ils doivent aussi être au courant du but de la compétition et l’utilisation qu’on en fait à chaque stade pour perfectionner les compétences. Le rôle de l’arbitre change au fur et à mesure que l’athlète progresse dans le modèle DLTA. Par exemple, un arbitre qui officie à une partie entre des joueurs de 12 ans et moins doit savoir que la compétition devrait être amusante et qu’il s’agit de la première expérience de ces athlètes dans un milieu structuré de compétition. Les enfants apprennent les règles; l’arbitre devient donc un enseignant en plus d’un officiel. L’application des règles imposées aux joueurs adultes et l’interprétation des règles de la FINA aux enfants ne suscitent aucun plaisir; ce sont des activités qui contreviennent aux principes du DLTA. Pour plus de détails, veuillez consulter le document DLTA de WPC « À la poursuite de l’excellence et d’un style de vie actif ».

Au Canada, le water-polo est en train de vivre des changements très intéressants quant à l’amélioration de la structure des compétitions. Parmi ces changements, il y aura des modifications des règles du jeu en fonction de l’âge des joueurs et des capacités physiques (compétences athlétiques et habilités motrices), ainsi que des besoins émotionnels, cognitifs et mentaux des athlètes, en vue de favoriser leur développement à long terme. L’examen des compétitions abordera aussi les profils d’athlètes qui ne visent pas la haute performance. Les arbitres peuvent avoir une profonde influence sur ces athlètes : ici encore, l’application des règles de la FINA ne convient peut-être pas, si on veut maintenir l’intérêt des joueurs tout au long de leur vie à titre d’activité récréative (Vie active) ou compétitive (Compétition pour la vie).

Comme le water-polo au Canada adopte la philosophie du DLTA par la formation des entraîneurs et la révision de la structure des compétitions, le système de formation des arbitres doit aussi être revu. Le nouveau programme de formation et de certification des officiels (PFCO) alignera tout programme de formation des arbitres sur les stades du DLTA. Les arbitres seront en mesure de mieux comprendre les besoins d’entraînement et surtout de compétition de l’athlète. Pour plus de détails, veuillez vous rendre à la partie du site Web qui donne un Aperçu du PFCO.
 
 
 




 
Explorez Water Polo Canada
Bios d'Équipe Canada
Équipe nationale senior hommes
Équipe nationale féminine senior
Aperçu LCC
Survol du DLTA
Aperçu JAWP
À propos de Water Polo Canada
Répertoire
Historique du water polo au Canada
Foire aux Questions
Politiques et règlements
Dons
Assurance
Liens rapides
Devenez entraîneur
Partenaires voyages
Manuels, guides et règlements
Règlements fondamentaux
Guides d'utilisateurs de la base de données